Centenaire Schweitzer : les Nations unies seront fortement représentées

Les manifestations liées à la célébration du centenaire de l’arrivée d’Albert Schweitzer au Gabon débutent ce 6 juillet 2013, avec au programme, entre autres, l’annonce du prix Albert Schweitzer, la présentation du Centre universitaire de Recherche et de Santé Albert Schweitzer. Les Nations unies y seront fortement représentées.

Les manifestations liées à la célébration du centenaire de l’arrivée d’Albert Schweitzer au Gabon débutent véritablement ce 6 juillet 2013, avec au programme entre autres, l’annonce du prix Albert Schweitzer, la présentation du Centre universitaire de recherche et de santé Albert Schweitzer et la présentation des travaux sur la lutte contre les trois grandes épidémies qui frappent l’Afrique. Les Nations unies, qui ont souligné vendredi, dans un communiqué, l’importance des œuvres humanitaires du prix Nobel 1952 y seront fortement représentées.

Les Nations unies prendront part aux cérémonies marquant le centenaire de l’hôpital Albert Schweitzer, du 6 au 7 juillet, à Lambaréné, chef-lieu de la province du Moyen-Ogooué, à 250 kilomètres au sud-est de Libreville. Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, y sera représenté par son représentant spécial pour l’Afrique centrale, Abou Moussa, par ailleurs Chef de l’UNOCA.

Plusieurs autres hauts fonctionnaires onusiens y seront également présents, dont la Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova et le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé. Selon les organisateurs, Philippe Douste-Blazy, Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations unies en charge des financements innovants pour le développement et président du Conseil d’administration de l’UNITAID, est aussi attendu au Gabon pour cet événement.

Le représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique centrale souligne que les œuvres du Dr. Albert Schweitzer en faveur de la qualité de la vie et du bien-être des populations méritent d’être célébrées et surtout préservées. Créé en 1913, l’hôpital qui porte son nom, et qui joue un rôle important dans le dispositif de santé de Lambaréné et du Gabon, constitue l’une des plus grandes réalisations de cette personnalité multidimensionnelle, Prix Nobel de la Paix en 1952. L’annonce par le gouvernement gabonais de l’ouverture d’un Centre hospitalier universitaire international Albert Schweitzer consacrera son statut régional et mondial.

Les Nations unies, à travers des institutions spécialisées comme l’OMS, continueront d’accompagner les efforts nationaux en matière de lutte contre la maladie, la promotion de la santé de la mère et de l’enfant ainsi que dans le domaine du renforcement du système de santé et du partenariat au développement. L’OMS participera du reste activement au centenaire de l’hôpital Albert Schweitzer, y compris au Symposium scientifique organisé à Libreville le 7 juillet pour mûrir une réflexion collective sur les voies et moyens de combattre le paludisme, la tuberculose et le VIH/SIDA.

Les Nations unies encouragent cette initiative et formulent de vives attentes par rapport aux résultats de ce Symposium, dont le centre d’intérêt couvre l’un des huit Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), que les Etats membres de l’ONU ont convenu d’atteindre d’ici 2015.

En prélude au lancement officiel des activités du centenaire Schweitzer, le ministère gabonais de la Santé et celui de la Défense nationale ont organisé à Lambaréné, dans le Moyen Ogooué, où est implanté l’hôpital Schweitzer, des manœuvres médico-militaires, afin d’offrir des soins de santé gratuits aux populations.