CEA : les choix « pervers » des Africains lors des élections

Le bureau sous-régional de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) juge de « pervers » les choix du peuple lors des élections, à cause des pressions des régimes au pouvoir sur les autorités électorales. « Au cours de la décennie 1996-2006, 44 élections ont été organisées en Afrique subsaharienne ; de 2005 à 2007, 26 élections présidentielles et 28 élections législatives ont eu lieu sur le continent. Mais la qualité des élections demeure suspecte dans de nombreux pays », souligne l’organisme onusien. « bien souvent, elles (les élections, ndlr) sont moins un moyen pacifique de transfert du pouvoir qu’une source de conflit. La violence fait souvent suite aux élections sur le continent, comme en témoignent les cas récents du Kenya et du Zimbabwe – qui sont loin d’être un signe positif de croissance et de consolidation de la démocratie ».