Ce qu’il faut savoir sur la visite du Premier ministre italien Mario Draghi en Algérie

Mario Draghi, chef du gouvernement espagnol
Mario Draghi, Premier ministre espagnol

Le Premier ministre italien, Mario Draghi, a entamé une visite en Algérie où il a été reçu, ce lundi 18 juillet 2022, par le Président Abdelmadjid Tebboune. Les deux responsables doivent co-présider le 4ème sommet algéro-italien.

Le sommet qui réunit des officiels algériens et italiens a été le prétexte du déplacement du chef du gouvernement italien, Mario Draghi, dans ce pays d’Afrique du Nord. Outre le Premier ministre, six membres du gouvernement italien prennent part à ces travaux qui ouvriront la voie à la signature de plusieurs accords dans le secteur de l’énergie, notamment sur la fourniture de gaz algérien à ce pays européen.

La justice, les micro-entreprises et start-ups, la coopération industrielle, le développement durable et la protection du patrimoine culturel, font partie des points à débattre lors de ce sommet, ont indiqué les services du Premier ministre italien. A noter qu’à compter de cette semaine, les livraisons de gaz algérien par la Sonatrach au groupe italien ENI vont connaître une hausse de 4 milliards de m3 supplémentaires.

C’est à travers le gazoduc TransMed qui relie l’Algérie à l’Italie via la Tunisie que la Sonatrach livre du gaz à l’Italie par l’entremise de la société italienne ENI, présente en Algérie depuis 1981. Le gazoduc a une capacité allant jusqu’à 32 milliards de mètres cubes par an. L’Algérie a livré à l’Italie 13,9 milliards de m3 depuis le début de l’année à travers un contrat gazier entre les deux pays, renouvelé en mai 2019 et qui court jusqu’en 2027.

Le lundi 11 avril, Alger avait accueilli le chef du gouvernement italien, Mario Draghi. Après un tête-à-tête avec le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune, le Premier ministre italien avait confié que son pays était prêt à «travailler avec l’Algérie pour développer les énergies renouvelables et l’hydrogène vert. Nous voulons accélérer la transition énergétique et créer des opportunités de développement et d’emploi».

Lire : Italie, Espagne : ballet de Premiers ministres en Algérie et au Maroc