Carton plein pour les boxeurs algériens

Les 12èmes championnats d’Afrique de boxe ont sacré les Algériens. Avec cinq médailles d’or et une de bronze, l’Algérie se place au premier rang du continent africain, devant l’Ile Maurice, pays organisateur.

Soixante-douze boxeurs de quinze pays d’Afrique sont venus disputer les 12èmes championnats d’Afrique de boxe à l’Ile Maurice, du 12 au 20 mai. A l’issue de huit jours de combats acharnés, douze seulement sont repartis médaillés. Avec cinq médailles d’or et une de bronze, l’Algérie sort sans conteste grande gagnante de cette rencontre.

Mebarek Soltani (-51 kg), qui possède déjà un palmarès intéressant malgré ses 18 ans, a battu le Mauricien Bruno Julie et obtenu la palme du meilleur boxeur de la compétition. Mohamed Allalou (-63,5 kg), médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Sydney, a fait la différence face au Bostwanais Dintwa Sloca. Mohamed Djafri (-67 kg) et Benamar Meskine (-71 kg) ont éliminé, respectivement, le Namibien Ali Paulus Nimbemebe et le Sud-Africain Khotso. Quant à Abdelhant Kinzi (- 75 kg), il a eu la chance que son adversaire, le Sénégalais Djifri Fall, déclare forfait sur avis médical.

Compétitions internationales

Les Mauriciens tirent leur épingle du jeu avec quatre médailles d’or et deux d’argent. Le Bostwana, l’Afrique du Sud et Madagascar remportent chacun une médaille d’or.  » Aujourd’hui, il est évident que l’Afrique possède une bonne relève et que ses espoirs peuvent se mettre en valeur dans des compétitions internationales « , clame Fabricio Leclercq, consultant du journal  » Le Mauricien  » durant la compétition.

Pour les douze lauréats, la qualification est acquise pour les Jeux Afro-Asiatiques de novembre prochain à New Delhi (Inde). Quant aux cinq boxeurs algériens sacrés champions d’Afrique, trois d’entre eux s’envoleront pour Belfast (Irlande) participer aux prochains championnats du monde de la discipline, prévus du 3 au 10 juin. Deux juges-arbitres algériens y sont également attendus.