Carnage au Niger !

Armée nigérienne
Armée nigérienne

Les populations du Niger ont été lourdement frappées par une attaque d’hommes armés ayant coûté la vie à 69 personnes, toutes des civiles, près de la frontière avec le Mali.

Drame au Niger où le gouvernement a annoncé que soixante-neuf civils ont perdu la vie, dans une embuscade, tendue, mardi 2 novembre, près de la frontière malienne. L’attaque meurtrières est attribuée à des hommes armés non encore identifiés.

«Le mardi 2 novembre 2021, vers 9h30, le maire de la commune de Banibangou, en déplacement avec une délégation des ressortissants de ladite commune, sont tombés dans une embuscade tendue par des bandits armés non identifiés… Le bilan provisoire de l’attaque fait état de 69 morts, dont le maire et 15 rescapés», a annoncé, jeudi soir, le ministère nigérien de l’Intérieur.

Il a toutefois été indiqué que les civils qui ont fait l’objet d’une embuscade, seraient des membres d’une milice locale d’auto-défense. Alors qu’ils rentraient au bercail, après une poursuite engagée contre des hommes armés non identifiés ayant attaqué des villages, ils ont été pris en étau. Ce qui a causé de nombreuses pertes en vies humaines dans leurs rangs.

Un véritable carnage sur le sol nigérien, ayant poussé les autorités militaires, à lancer une vaste opération de ratissage dans la zone. Dans la foulée, les autorités administratives nigériennes ont décrété un deuil national de 48 heures, à compter de ce vendredi 5 novembre, à la mémoire des nombreux disparus au cours de ce drame.

Malgré la décision du gouvernement nigérien de placer toute la région en état d’urgence, pour circonscrire ces attaques, les assauts dans cette région de Tillaberi, située dans l’Ouest du Niger, près de la frontière avec le Mali, sont fréquents. Au mois d’août dernier, par exemple, au moins 37 civils avaient été tués dans la même localité par des hommes armés non identifiés.

A lire : Niger : 19 personnes tuées dans une attaque à Gaigorou