Cap-Vert : la lave du volcan en éruption, Pico do Fogo, détruit deux villages

La lave du volcan Pico do Fogo au Cap-Vert, en éruption depuis le 23 novembre, a détruit deux villages riverains.

Les autorités cap-verdiennes sont en alerte face à l’éruption du volcan Pico do Fogo, dans la ville de Cha das Caldeiras. La lave du volcan a détruit deux villages riverains, dont les quelque 1 500 habitants avaient été évacués par les autorités. La lave du volcan en éruption depuis novembre continuait de progresser, lundi, selon les autorités cap-verdiennes.

Après quatre jour de repos, l’éruption de Pico do Fogo, haut de près de 2 900 mètres et situé sur l’île de Fogo, dans le sud de l’archipel, a repris dimanche, a indiqué le chef des services de protection civile et des sapeurs-pompiers, le commandant Arlindo Lima, à l’antenne de la radio nationale cap-verdienne captée à Bissau. Selon les autorités, la « coulée de lave a beaucoup progressé depuis dimanche, son front, qui était à plus de 500 m au nord des dernières maisons de Bangaeira, il y a une semaine, a atteint une bonne partie du village et continue sa progression ».

Face à cette menace, les autorités ont rapidement pris des mesures, évacuant les 1 200 habitants de Cha das Caldeiras, qui ont été accueillis dans des abris de secours. Et ces derniers jours, les habitants de Fonsaco avaient été prévenus de se tenir prêts à être évacués, en cas de poursuite de la coulée de lave, qui a détruit les villages de Portela et Bangaeira. Depuis 1995, c’est la première éruption sur l’île de Fogo, et la plus importante depuis 1951.