Canada : ouverture d’une école afro-centrée à Toronto

La moitié des 23% d’élèves en échec scolaire dans l’Ontario (Canada) sont d’origine caribéenne, afro-canadienne ou amérindienne, rapporte GuelphMercury.com. L’African Alternative School (AAS), née cette année, tente de répondre à ce problème en centrant son enseignement sur la culture afro-canadienne, tout en respectant le programme scolaire ontarien. Nadia Hon, enseignante de première année, déclare par exemple à Radio-Canada utiliser des chansons folkloriques caribéennes pour les leçons de grammaire. Si Toronto s’affirme comme un haut-lieu du mélange ethnique, avec 43% de la population qui appartient à une minorité, le projet a fait l’objet d’un certain nombre de critiques. Le Premier ministre ontarien a ainsi déclaré souhaiter que les élèves de différentes origines ne soient pas élevés séparément Les parents d’élèves inscrits se déclarent quant à eux tout à fait satisfait, comme cette mère citée dans le Toronto Star: « J’étais la seule étudiante noire dans mon école, et je veux que mon fils aille dans une école où les autres gens lui ressemblent ».