Campus virtuel

Africapac est une fédération de seize associations d’étudiants d’Afrique, Caraïbes, Pacifique et Océan Indien à Bordeaux. Depuis deux semaines, un site offre infos et lieux de discussion pour fédérer les communautés. Avant de venir en France, ou pour organiser sa vie sur Bordeaux, une visite s’impose.

Deux semaines d’existence et déjà du caractère. Africapac, le site des étudiants d’Afrique, Caraïbes, Pacifique et Océan Indien à Bordeaux, a bien débuté dans la vie. Né du désir d’une fédération de seize associations de mieux se faire connaître, il a été porté sur les fonds baptismaux par un jeune webmaster plein d’idées et accueilli par les étudiants du campus bordelais qui ont effectué leurs premières visites.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Lundi, 17 heures : 180 visiteurs. Mardi, 14 heures : 357. Et ce n’est que le début…  » Il y a du trafic. C’est vraiment une bonne surprise « , se réjouit Serge Kpossou, l’heureux webmestre. Etudiant gabonais en maîtrise de comptabilité-finances, en France depuis deux ans, sa passion pour l’informatique et Internet l’a poussé à créer son site perso puis à réaliser le site Africapac.  » Je fais partie de l’Association des étudiants gabonais de Bordeaux et j’ai toujours été très intéressé par la vie associative « , précise-t-il.

Fidéliser les internautes

Africapac, créée en 1996, a plusieurs vocations – fédérative, syndicale, sociale et culturelle – qui sont mises en valeur sur le site. Celui-ci offre une mine d’informations pour les étudiants : un guide pratique du logement, des renseignements sur les inscriptions, les conditions d’admission et les démarches administratives.  » L’important, c’est que les étudiants étrangers en France trouvent des infos pour organiser leur vie sur place et que ceux qui sont encore en Afrique se fassent une idée du coût d’une chambre à louer ou d’un budget annuel pour venir étudier à Bordeaux « , explique Serge Kpossou.

Pour favoriser l’échange entre communautés et fidéliser les internautes : un forum et un chat (mis en ligne lundi).  » Ce site est la vitrine d’Africapac et peut lui donner une ampleur nationale. Le but est que les associations d’étudiants africains et caraïbéens de la France entière se sentent chez elles sur le site et le fasse vivre.  » Le jeune webmestre est confiant : le message passera… et d’ici là, il faudra qu’il révise ses examens.

Visiter le site .