Cameroun : «Une ville sans système d’orientation est une ville muette»

La Communauté urbaine de Douala a organisé un séminaire de vulgarisation de l’adressage de Douala auprès des professionnels le 30 octobre 2017 à la salle des Fêtes d’Akwa. Afrik.com s’est rapproché auprès du Dr Fritz Ntone Ntone, responsable de ladite institution afin d’avoir une idée claire et précise sur ce projet.

Afrik.com : Dr Fritz Ntone Ntone, en quoi consiste l’opération d’adressage ?

Fritz Ntone Ntone :
L’adressage est une opération qui permet de localiser sur le terrain une parcelle ou une habitation c’est-à-dire « définir son adresse » à partir des cartes ou des panneaux mentionnant la numérotation et /ou la dénomination des rues, des places et des constructions.

Afrik.com : Pourquoi avoir attendu tant d’années pour lancer cette opération ?

Fritz Ntone Ntone :
C’est en 1992 que la ville de Douala a engagé son opération d’adressage qui, du fait de la crise économique a naturellement subi un ralentissement. La relance économique des années 2000 cumulée à un apport conséquent de bailleurs de fonds a permis de remettre sur pied ce projet au point qu’aujourd’hui trois des six communes que compte la ville de Douala sont complètement adressées.

Afrik.com : Quels sont les objectifs poursuivis par ce projet ?

Fritz Ntone Ntone :
Les objectifs poursuivis par ce projet visent à :

  Améliorer le repérage et l’orientation au sein du tissu urbain « Doualais » ;

  Faciliter les interventions d’urgence (Sapeurs-pompiers, SAMU, Police, Gendarmerie) ;

  Améliorer et booster le développement de l’économie numérique dans la ville de Douala par le E-Commerce ;

  Consolider le savoir-faire municipal à travers une meilleure connaissance du patrimoine urbain ;

  Améliorer et optimiser le rendement de la fiscalité locale

Afrik.com : Quel jugement portez-vous sur le comportement des populations de Douala face à ce projet ? Et que comptez-vous faire pour que les Doualais se l’approprient ?

Fritz Ntone Ntone :
Malgré la matérialisation effective de ce projet dans la ville, il reste qu’on observe une appropriation assez lacunaire de ce dernier par les populations qui continuent pour la grande majorité à se servir des systèmes d’identifications informelles et parfois à caractère péjoratifs contribuant ainsi à rabaisser de façon considérable l’image de marque de la ville de Douala qui se positionne désormais comme « une métropole moderne résolument tournée vers le futur ».

Ce manque d’appropriation s’explique en réalité par un défaut d’information des populations sur l’usage et l’importance de l’adressage. Face à ce constat, la Communauté urbaine de Douala engage une vaste opération de vulgarisation de l’adressage dans la cité capitale économique du Cameroun. Cette opération se déroulera en deux phases :

  La première c’est-à-dire celle de ce jour 30 octobre 2017 qui concernait les professionnels (hôtels, administration opérateurs de téléphonie mobile, la poste, les acteurs du E-Commerce) avec pour objectif majeur l’adoption de la démarche d’adressage en cours ;

  La deuxième phase qui se déroulera au courant de l’année 2018 aura pour cible principal le grand public et pour finalité d’instaurer de manière durable l’adressage dans la conscience des populations de la ville de Douala.