Cameroun : une prétendue apparition de Jésus attire des foules à Yaoundé

Une ménagère de la capitale camerounaise affirme que Jésus lui serait apparu la semaine dernière. Depuis, ce sont des milliers de chrétiens et de curieux qui se bousculent dans sa propriété, devenue un véritable lieu de pèlerinage.

Depuis quelques jours, une maison de la banlieue de Yaoundé fait l’objet d’une étrange agitation. La propriétaire, Mme Amougui, affirme en effet avoir été témoin d’une mystérieuse manifestation, mardi 15 avril, alors que, fervente catholique, elle entrait dans son cinquième jour de jeûne : Jésus lui-même serait apparu sur la clôture de sa maison.

« Le fils de Dieu portait de longs cheveux, une longue barbe, et un halo de lumière vive l’entourait », explique-t-elle à l’APA. Mais outre le fait de s’être manifesté à la ménagère, Jésus aurait laissé derrière lui un témoignage de son passage, inscrivant durablement sa silhouette sur le mur. Plusieurs voisins se seraient alors pressés pour filmer l’empreinte, et complètent depuis le récit de la propriétaire des lieux auprès des curieux visiteurs, avides de détails.

La nouvelle n’a bien entendu pas tardé à faire le tour de la ville, et depuis, ce sont des milliers de personnes qui défilent nuit et jour pour voir « l’image de Jésus ». Certains n’hésitant pas à aller jusqu’à escalader l’enceinte de la maison pour tenter d’apercevoir les contours de la mystérieuse silhouette gravée sur le mur. Les moins aguerris, eux, se ravissent des images de la prétendue apparition diffusées en boucle sur un écran plat, à l’entrée de la propriété, avant d’aller déposer bougies et fleurs au pied du mur sacré.

Depuis une semaine, la maison de Mme Amougui est ainsi devenue un lieu de pèlerinage pour des milliers de chrétiens de la capitale camerounaise, mais aussi pour de nombreux curieux, attirés par le tapage suscité par la mystérieuse manifestation.

Et si la maison, située sur la route menant à l’aéroport international de Nsimalen, ne désemplit pas, cela n’est pas sans inquiéter les forces de police et de gendarmerie, qui, craignant des débordements, se sont également installés sur le lieu, afin d’assurer la sécurité et la circulation des pèlerins.

Les autorités religieuses, elles, semblent plus dubitatives quant à la prétendue apparition. Le révérend pasteur René Awoumou, de l’Eglise presbytérienne camerounaise de la ville parlait ainsi la semaine dernière à l’APA de « phénomène de non sens » et d’ « une manifestation de Satan ».

A noter que non loin de là, la Vierge Marie serait déjà apparue le 13 mai 1986 à un muet qui aurait, depuis, retrouvé l’usage de la parole.

Deux apparitions en moins de 30 ans, il n’en fallait pas plus à certains habitants du quartier pour se croire lavés de leurs péchés.