Cameroun : une centaine de membres présumés de Boko Haram arrêtés

Une centaine de personnes soupçonnées d’avoir des liens avec le groupe terroriste nigérian Boko Haram ont été interpellées dans l’extrême-nord du Cameroun.

D’après la police camerounaise, une centaine de personnes soupçonnées d’avoir des liens avec le groupe islamiste nigérian Boko Haram ont été interpellées, ce week-end, dans l’extrême-nord du Cameroun.

« Les forces camerounaises ont raflé une centaine de personnes, samedi, dans la localité de Gurvidig », a affirmé un officier de police établi dans la région. « Les autorités ont reçu des renseignements selon lesquels ces personnes appartiennent à Boko Haram, et un dispositif a été mis en place pour les interpeller », a expliqué ce responsable sous couvert d’anonymat. « La plupart sont des jeunes. Il s’agit d’élèves d’une école coranique. Ils apprenaient officiellement le Coran, mais en dessous, il y avait autre chose », a-t-il ajouté. Selon l’hebdomadaire régional L’Oeil du Sahel, les 104 membres de Boko Haram interpellés sont de nationalité camerounaise, nigériane, nigérienne et tchadienne.

Depuis 2009, Boko Haram multiplie les attaques et massacres dans le nord du Nigeria, faisant 10 000 morts et des milliers de déplacés. Le nord du Cameroun n’est pas non plus épargné par le groupe armé qui y sévit.