Cameroun : une attaque à la roquette de Boko Haram fait au moins 8 morts

Une attaque à la roquette attribuée au groupe islamiste armé nigérian Boko Haram a fait au moins huit morts dans une ville de l’extrême-nord du Cameroun.

Boko Haram poursuit sa bataille contre le Cameroun. Le groupe islamiste est passé à la vitesse supérieure puisque ces sont des roquettes qu’il lance désormais dans les villes. Au moins huit personnes ont été tuées lundi dans une ville de l’extrême-nord du Cameroun, dans une attaque à la roquette, selon un policier et un agent de sécurité camerounais; relève l’AFP.

Selon un policier camerounais qui a requis l’anonymat, « les Boko Haram ont tiré une roquette cet après-midi à partir de Banki (…). La roquette est tombée à Amchidé et a tué huit civils et fait de nombreux blessés (…). Nous craignons une hausse du nombre de morts ». Pour sa part, un agent de sécurité a rapporté à l’AFP que
« la roquette est tombée dans une rue où beaucoup de gens faisaient leurs achats (…). Nous avons pu dénombrer huit blessés ».

La ville nigériane de Banki est située de l’autre côté de la frontière qui est contrôlée par les islamistes, à proximité d’Amchidé. Elle est donc à proximité de l’extrême-nord du Cameroun. L’AFP précise qu’elle est contrôlée depuis quelques semaines par Boko Haram.

Ce lundi, le groupe islamiste a frappé au Nigeria ou sept personnes ont été décapitées. Actes qui intervient après que leur leader Abubakar Shekau ait été donné pour mort. Après avoir fourni une vidéo pour démentir sa mort, Shekau frappe de nouvelles fois, et de la façon la plus sanglante.