Cameroun : un nouveau directeur général au Chantier naval et industriel du Cameroun

Récemment nommé à la tête du Chantier Naval et Industriel du Cameroun (CNIC), Seoung Rok Yang a été installé dans ses nouvelles fonctions le 9 octobre au cours d’une cérémonie solennelle présidée par le Pr. Robert Nkili, ministre camerounais des Transports.

(De notre correspondant)

La cérémonie a eu pour cadre l’enceinte du CNIC. Elle s’est déroulée en présence du Gouverneur de la Région du Littoral Joseph Beti Assomo, du Dr. Fritz Ntone Ntone, délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, des autorités administratives, judiciaires, politiques et des représentants des forces vives de la ville de Douala.

Le nouveau DG, de nationalité sud-coréenne, aura pour missions principales de maintenir le climat social qui est redevenu calme et serein dans l’entreprise grâce à la signature de la convention d’entreprise qui a eu pour conséquence, une revalorisation des salaires de près de 30% et qui permet au Chantier Naval et Industriel du Cameroun de s’atteler véritablement aux tâches d’exploitation en vue de renouer avec la croissance de son chiffre d’affaires.

Avec le redémarrage des travaux du Yard Pétrolier de Limbé dans la Région du Sud-Ouest, c’est une grande et heureuse perspective de développement qui s’ouvre au CNIC.

« Si avec un quai provisoire d’une centaine de mètres nous avions réussi à atteindre un chiffre d’affaires de près de 30 milliards de francs cfa (45,7 millions d’euros, ndlr), nous espérons et sommes confiants qu’avec le quai polyvalent de 400 mètres prévu à Limbé, nous atteindrons et dépasserons même les 40 milliards de francs cfa (60 millions d’euros, ndlr) de chiffre d’affaires », avait révélé Louis Claude Nyassa, président du conseil d’administration du CNIC.

Seoung Rok Yang, ingénieur métallurgiste, le nouveau DG, réunit d’après son curriculum vitae plus de 30 ans d’expérience dans les chantiers navals et les sociétés industrielles. En dehors de la Corée du Sud, son pays d’origine, il a travaillé en Italie, aux Etats-Unis et au Nigeria. Il jouit donc d’une longue et riche expérience professionnelle. « Nous pensons donc avoir affaire là à un homme de qualité pour le redressement et le développement de notre société. Nous espérons donc comme dit l’adage populaire que les fruits tiendront la promesse des fleurs », lui a souhaité Louis Claude Nyassa. Seoung Rok Yang remplace à ce poste son compatriote Moon Kwi Ho.