Cameroun : un homme viole sa sœur morte

C’est du jamais vu. Un Camerounais viole sa sœur morte à la morgue d’un hôpital. Qu’est-ce qu’il l’a poussé à commettre cet acte ? S’agit-il d’un crime rituel ?

L’hôpital de Yaoundé a été le théâtre d’une scène inédite en son genre. Mballa Etoundi Bernard y a violé sa sœur morte. Le cas de Mballa Etoundi n’est pas un cas isolé. En effet, de nombreux viols de cadavres ont lieu au Cameroun, mais ces crimes seraient souvent liés à la pauvreté.

Pour commettre cet acte, Mballa Etoundi s’est rendu à la morgue prétextant vouloir vérifier que le corps de sœur cadette, la défunte Ngo Bikoum Hortense se trouvait dans ce lieu. Il prétend ensuite vouloir rendre un dernier hommage, le gérant de la morgue le conduit ainsi jusqu’au casier de sa sœur morte et le laisse seul.

De retour dans la pièce quelque minutes plus tar, il découvre l’homme dévêtu s’agitant sur sa défunte sœur. Contre une somme d’argent, le gérant de la morgue a fait demi-tour laissant le jeune homme continuer son acte. Cependant ses gémissements alertent les infirmières qui le découvre en plein ébats. Ces dernières alertent les passants et sortent l’homme couvert de honte.

La police n’a pas été alertée dans cette affaire, le coupable ne sera pas inquiété par la justice. Le viol de cadavre est-il une pratique légale au Cameroun ?