Cameroun, Tchad : Idriss Deby et Joseph Dion Ngute lancent les travaux du second pont sur le Logone

Le chef de l’État tchadien, Idriss Deby Itno, en compagnie du Premier ministre camerounais, Joseph Dion Ngute, a procédé, le jeudi 27 février 2020, à Bongor, au Tchad, au lancement officiel des travaux de construction d’un pont reliant cette ville tchadienne à celle de Yagoua, dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun.

Longue de 620 mètres, cette infrastructure permettra de booster les échanges entre le Cameroun et le Tchad. Construit sur le fleuve Logone, le pont Yagoua-Bongor est la 2e infrastructure de ce type qui sera construite entre les deux pays, après le pont Nguéli, qui relie les villes de Kousseri, au Cameroun, et N’Djamena, la capitale tchadienne.

Cet ouvrage coûtera 74 milliards de FCFA. Il est financé par un prêt de la Banque Africaine de Développement (BAD) et par l’Union Européenne (UE). Il sera supporté par les États du Cameroun (58%) et du Tchad (42%). Les travaux, qui dureront 36 mois, ont été confiés au consortium Razel Cameroun-Razel Fayat-Sotcocog.

En plus du pont proprement dit, souligne la BAD, le projet intègre la construction des voies d’accès de 14,2 km, réparties en 7,4 km du côté tchadien, et 6,8 km du côté camerounais ; ainsi que des aménagements connexes constitués essentiellement d’infrastructures socio-économiques (postes frontaliers, dispositif de signalisation…). Ce qui porte le coût global du projet à environ 92 milliards de FCFA.

Cette infrastructure est l’un des projets intégrateurs majeurs actuellement en cours dans la zone CEMAC, aux côtés du projet d’extension du chemin de fer camerounais vers le Tchad, ou encore la construction de la route Sangmélima (Cameroun)-Ouesso (Congo).

Il faut signaler que la construction de cet ouvrage est le résultat des engagements pris par Idriss Deby avec son homologue de la République du Cameroun, le Président  Paul Biya, au cours d’une visite d’amitié et de travail, en mai 2014.