Cameroun : quatre militaires interpellés pour complicité présumée de braquage

Quatre éléments de la marine camerounaise, dont un capitaine de corvette, ont été interpellés dans le cadre de l’enquête au sujet du braquage, dans la nuit du 18 au 19 mars, de l’agence Ecobank de Bonabéri (Douala), lit-on lundi dans Le Jour. Arrêtés en début de semaine dernière, les militaires sont soupçonnés d’avoir été en contact téléphonique avec les présumés braqueurs plusieurs semaines avant l’attaque à l’arme lourde et à l’explosif de la banque. Peu après l’attaque de la banque, les forces de sécurité camerounaises avaient donné la chasse à des pirates naviguant sur deux embarcations au large de la péninsule de Bakassi. Ce sont les téléphones portables récupérés sur les dépouilles des pirates morts pendant un échange de tirs en mer avec l’armée camerounaise qui a permis de remonter jusqu’à eux. Deux des militaires auraient toutefois été remis en liberté, tandis que la gendarmerie camerounaise remonte la piste d’autres complices des braqueurs, des civils ceux-là.