Cameroun : polémique autour des fonds collectés pour la riposte contre le Covid-19

A l’initiative du Prof Maurice Kamto, président du Mouvement pour La Renaissance du Cameroun (MRC), l’opération « Survie-Cameroun-Survival-initiative » (SCSI) a été lancée le 3 avril 2020. Son but est de collecter de l’argent auprès des Camerounais de tout bord pour combattre les effets néfastes multiformes du Covid-19. Sauf que cette initiative a déclenché une vive polémique au Cameroun.

« Le monde est en guerre contre une pandémie particulièrement dangereuse qui n’épargne pas notre pays. On ne parle pas de guerre par effet de mode. Nous sommes effectivement plongés dans une guerre sanitaire qui tue et tuera probablement plus qu’un conflit armé classique avec les armes que nous connaissons. Mais, il s’agit d’une guerre encore plus terrible qui ne cible pas et ne sait pas cibler ses victimes », a indiqué le Prof Maurice Kamto.

« Malgré les manœuvres malsaines de certains membres du régime de Yaoundé visant à empêcher la SCSI (Survie-Cameroun-Survival-initiative) à apporter son soutien aux populations, nous invitons celles-ci à rester mobilisées pour défendre leur vie. Nos équipes sont déployées à tout moment et partout où besoin est, afin d’apporter l’assistance maximale à chaque personne se trouvant sur le territoire camerounais. Comme vient de le rappeler le Directeur Général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), rejoignant en cela cette initiative populaire et non partisane, cette épreuve exige une solidarité et une unité nationales contre un ennemi qui ne connaît pas de frontières politiques, philosophiques ou religieuses », a annoncé Christian Penda Ekoka, allié de Maurice Kamto.

« Afin d’interrompre la chaîne de contamination de ce virus, nos premières actions privilégient la fabrication et la distribution locales des masques et des solutions hydroalcooliques », a conclu Christian Penda Ekoka. Le ministre en charge de l’administration territoriale, Paul Atanga Nji, est monté au créneau pour dénoncer un acte illégal de collecte de fonds en dehors du circuit administratif. Il a demandé à son homologue Louis Paul Motaze des Finances de geler ces fonds.

Auparavant une lettre-sommation a été adressée au Directeur Général de Afriland First Bank Yaoundé de « bien vouloir procéder à la fermeture des comptes ouverts dans votre établissement bancaire par certains leaders politiques et d’associations en vue de la collecte de fonds prétendument destinés à la lutte contre le Coronavirus au Cameroun ».

A la date du 7 avril 2020, 213 millions FCFA avaient été déjà collectés. Et la pandémie du Coronavirus bat son plein avec au compteur 929 cas détectés positifs au Cameroun.