Cameroun : Paul Biya perd un de ses anciens ministres, le Docteur Hamadjoda Adjoudji est décédé

Le Docteur Hamadjoda Adjoudji, secrétaire général adjoint du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc ) s’est éteint le mardi 6 novembre 2018 à l’hôpital de Neuilly à Paris. Selon les sources dignes de foi, celui qui occupait plusieurs charges politique et administrative se serait écroulé dans son village natal, à Banyo, dans la région de l’Adamaoua. Malaise qui l’avait conduit à une évacuation sanitaire pour la France. Il avait 81 ans.

Outre le ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales qu’il a occupé pendant 20 ans, Hamadjoda Adjoudji a aussi été président de conseils d’administration de deux entreprises d’Etat que sont l’Agence de régulation des marchés publics (Armp) et le Laboratoire vétérinaire national(Lanavet). En 1992, il avait assuré l’intérim de Garga Haman Adji, comme ministre de la Fonction publique et du Contrôle supérieur de l’Etat.

Né en 1937 à Banyo dans la région de l’Adamaoua, il fait ses études primaires à l’Ecole Rurale de Banyo et à l’Ecole Régionale de Ngaoundéré. Ses études secondaires se déroulent aux Cours Complémentaires de Garoua et au Collège Moderne de Garoua, où il obtient le BEPC, puis au Lycée Général Leclerc à Yaoundé, où il obtient le Baccalauréat, série Sciences expérimentales.

Après une année de préparation au lycée François 1er de Fontainebleau, il est reçu au concours d’entrée aux Ecoles nationales vétérinaires françaises en 1963. Ainsi, de 1963 à 1967, il poursuit ses études à l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort. En 1968, il soutient une thèse de Doctorat d’Etat en Médecine vétérinaire à la faculté de Médecine de Paris. Il est, par ailleurs, titulaire du diplôme de l’Institut d’Elevage et de Médecine Vétérinaire des Pays Tropicaux (IEMVT).

De retour au pays en janvier 1969, il occupe les postes de responsabilités suivants : Adjoint au chef de secteur Centre d’Elevage à Ngaoundéré (1969 – 1974) ; chargé de la campagne trypanocide dans l’Adamaoua (1969 – 1974) ; chef de sous-secteur Elevage de Ngaoundéré (1969 – 1972) ; chef de secteur Provincial de l’Elevage et des Industries Animales de l’Adamaoua (1972 – 1974). Le 08 mars 1974, il est nommé DG de la SODEPA. Et du 07 juillet 1984 au 08 décembre 2004, il est Ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries Animales.