Cameroun : Paul Biya perd son bras droit, Martin Belinga Eboutou est décédé

Écarté du gouvernement lors du remaniement ministériel du 2 mars 2018, Martin Belinga Eboutou, ancien directeur du cabinet civil de Paul Biya, s’est éteint mercredi 8 mai à Genève, en Suisse à l’âge de 79 ans.

La nouvelle de la mort de l’ancien ministre, Directeur du cabinet civil de la Présidence de la République qui circulait depuis la mi-journée de ce mercredi 8 mai 2019, vient d’être confirmée par Samuel Mvondo Ayolo, Directeur du Cabinet civil de la République. Depuis plusieurs mois le défunt était hospitalisé en Suisse.

De mémoire, Martin Belinga Eboutou, séminariste, formé dans l’ex-Zaïre (aujourd’hui République démocratique du Congo) et à Paris, il était titulaire d’une licence en droit canon, d’un doctorat en droit et diplômé de la section diplomatique de l’ENA, à Paris.

Diplomate de carrière, il avait fréquenté les ambassades du Cameroun à Brazzaville et à Paris avant de rentrer à Yaoundé, où il était devenu le directeur du protocole d’État en 1989.

Particulièrement proche de Paul Biya, dont il partageait la ferveur religieuse, il avait ensuite été nommé pour la première fois Directeur du cabinet civil en 1996, avant de prendre la direction de la représentation du Cameroun auprès de l’Organisation des Nations unies, à New York, en 1997. Il avait retrouvé le cabinet civil en 2010.

Bras droit et ancien camarade de Paul Biya aux séminaires d’Edéa et Akono, Martin Belinga Eboutou, a présidé le Conseil de sécurité des Nations Unies en octobre 2002 au moment où cet organe exécutif se prononçait sur la légitimité de la guerre en Irak. Il est également l’une des figures emblématiques du Cameroun dans la résolution du conflit de Bakassi.