Cameroun : Patrice Nganan expulsé vers les États-Unis

Patrice Nganan, écrivain et professeur de littérature à l’Université détenu au Cameroun depuis le début du mois pour avoir écrit un article critiquant le gouvernement a été libéré mercredi, a indiqué son avocat.

Le professeur Patrice Nganang de l’université de Stony Brook à New York a été expulsé du Cameroun et on lui a demandé de ne pas revenir dans ce pays où il est né, a déclaré l’avocat Emmanuel Simh.

Nganang, 37 ans, qui a la double nationalité camerounaise et américaine a été entendu le 19 janvier après avoir été arrêté le 7 décembre. Le tribunal de Yaoundé a annoncé mercredi qu’il serait relâché et que toutes les charges retenues contre lui seraient abandonnées.

Les charges incluaient l’émission d’une menace de mort contre le président de la République, Paul Biya, insulte contre les organes constitutionnels, en particulier les militaires ; incitation à la violence dans un message posté sur Facebook : « Faites-moi confiance et je ne blague pas, je l’ai devant moi, lui Biya, et j’ai un fusil, je vais lui donner une balle exactement dans le front. Je le dis depuis Yaoundé où je suis », avait écrit M. Nganang le 3 décembre sur Facebook.

Son avocat dénonçait  » un procès politique. C’est une vengeance des personnes qui estiment que Patrice Nganang fait beaucoup d’écrits, de prises de parole contre ce régime  » , mais il est à noter que dans la plupart des pays occidentaux, Patrice Nganang aurait aussi été condamné pour ce type de propos.