Cameroun : opération zéro bouteille plastique dans la nature

La principale entreprise brassicole s’est associée à l’unique entreprise de salubrité pour récupérer et recycler les bouteilles plastiques. Une première au Cameroun où ces bouteilles bouchent les drains et créent des inondations.

(De notre correspondant)

Des bacs spéciaux sont visibles depuis le début de la semaine dernière dans des points stratégiques de la ville de Douala. Totalement recouverts, ils laissent néanmoins entrevoir des trous à même de laisser passer des bouteilles plastiques. Ces bacs ont été conçus pour la cause par la société Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam) spécialisée dans le ramassage et le recyclage des ordures. Pour la première fois, le travail de cette entreprise va s’étendre aux bouteilles plastiques. « Le projet a été conçu par les Brasseries du Cameroun, mais c’est nous qui allons le mettre en œuvre. Nos agents vont participer à la récupération et c’est encore nous qui allons imaginer le traitement et la valorisation de ces déchets », explique Michel Ngapanoun, le directeur général de Hysacam.

Les Brasseries du Cameroun, le premier producteur d’eau minérale naturelle du pays entend ainsi par cette opération assainir l’environnement et rendre plus agréable le quotidien des populations. En effet, les bouteilles et papiers plastiques sont devenus un véritable fléau pour l’environnement local. Ils jonchent les drains qu’ils bouchent assez souvent, provoquant de graves inondations à chaque grande pluie. Selon des études, les bouteilles plastiques comptent parmi les déchets les plus résistants. Leur durée de vie dans la nature se situe entre 100 et 1000 ans. « C’est un phénomène très dangereux pour la santé humaine et pour le bétail. C’est pourquoi nous devons ménager aucun effort pour lutter dans nos villes contre les plastiques surtout qu’il s’agit des déchets non biodégradables », soutient Hélé Pierre, le ministre de l’environnement, de la protection de la nature et du développement durable.

Une motivation au bout de l’effort

Les consommateurs ont le loisir de jeter les bouteilles plastiques vides directement dans les bacs à ordure ou les échanger en raison de dix bouteilles vides contre une bouteille d’eau minérale dans des stations service. Les bouteilles collectées seront détruites, afin d’être ultérieurement transformées et recyclées pour produire des articles de toutes sortes. A en croire les promoteurs du projet, les bouteilles plastiques peuvent être recyclées en textile « polaire » et servir à la fabrication de pull.