Cameroun : numérotation à huit chiffres, bientôt une histoire ancienne

Au Cameroun, la numérotation va basculer de huit à neuf chiffres dès le 21 novembre prochain.

« Je suis ici pour vous annoncer qu’à partir du 21 novembre 2014, précisément à minuit, le plan de numérotation va passer de 8 à 9 chiffres », a déclaré ce mercredi le Ministre camerounais des Postes et Télécommunications, Jean-Pierre Biyiti bi Essam. Lors d’un point presse à l’hôtel la Falaise à Yaoundé a officialisé le plan de basculement de la téléphonie, de huit à neuf chiffres. C’est la troisième fois au Cameroun depuis 13 ans qu’une telle décision est prise. Des changements similaires ont été effectués en 2001 (numérotation de 6 à 7 chiffres) et en 2007 (basculement à 8 chiffres).

A partir du 21 novembre, le préfixe 6 sera ouvert pour les opérateurs de la téléphonie mobile : MTN, Orange Cameroon et Nextel (Viettel). Le préfixe 2 sera réservé à la société publique des télécommunications Camtel.

La raison de ce basculement de huit à neuf chiffres est dû notamment à l’épuisement du plan à huit chiffre. Le but étant pour l’Agence de régulation des télécommunications (ART) de combler le déficit des tranches de numéros alloués à Camtel, Orange, MTN et Viettel.

« L’ancien plan de 8 chiffres a été épuisé en terme de potentialités, à cause du développement exponentiel de ces opérateurs. Il fallait donc aller chercher ailleurs. Cette augmentation s’explique aussi par le développement technologique, notamment Internet qui est une plate-forme virtuelle très courtisée. Un basculement qui pourra se développer sans que nous ayons à rechercher des ressources nouvelles », a indiqué Jean-Pierre Biyiti bi Essam, selon Le Journal du Cameroun.