Cameroun : nouvel attentat-suicide de Boko Haram, 4 morts dans l’Extrême-Nord

Au moins quatre personnes ont été tuées dans un nouvel attentat-suicide de Boko Haram, dans l’Extrême-Nord du Cameroun.

Boko Haram ensanglante à nouveau l’Extrême-Nord du Cameroun. Au moins quatre personnes ont été tuées, mardi soir, par un double attentat-suicide mené par le groupe terroriste nigérian à Waza. Selon les forces de sécurité, deux kamikazes se sont fait exploser dans deux quartiers de Waza. Une information confirmée par la radio d’Etat, expliquant que les « deux kamikazes ont actionné leur charges explosives en tuant six personnes, dont elles-mêmes ».

Selon des sources sécuritaires, des membres du comité de vigilance de Waza, formé par des habitants, font partie des victimes. C’est la première fois qu’une telle attaque a lieu à Waza, ville touristique autrefois fréquentée par des voyageurs occidentaux, proche du Nigeria où sévit le groupe islamiste Boko Haram. Cette localité n’attire plus de touristes depuis que la région de l’Extrême-Nord subit régulièrement des raids de Boko Haram.

L’Extrême-Nord du Cameroun est régulièrement confronté à des attaques terroristes de Boko Haram. Le Cameroun est engagé dans la lutte contre l’organisation armée aux côtés des troupes tchadiennes et nigériennes pour prêter main forte à l’armée nigériane.

Depuis 2009, date à laquelle Abubakar Shekau a pris la direction de Boko Haram, le groupe terroriste a fait 17 000 morts et poussé plus de 2 millions de personnes à se déplacer. Bien que de nombreux observateurs affirment que l’insurrection armée est affaiblie, étant désormais traquée par plusieurs armées de la sous-région, il n’en demeure pas moins qu’elle continue de commettre des attaques meurtrières. Boko Haram a en effet prouvé sa capacité à combattre sur plusieurs fronts, en menant régulièrement des attaques non seulement dans le nord du Nigeria et l’Extrême-Nord du Cameroun mais aussi au Niger, et au Tchad. Abubakar Shekau et ses disciples sont loin d’avoir abdiqué…