Cameroun : «MBA : Diplôme universitaire le plus répandu dans le monde»

Le Pr Emmanuel KAMDEM, Directeur de l’ESSEC, Université de Douala éclaire Afrik.com sur le MBA (Master in Business Administration).

Afrik.com : Pr. Emmanuel Kamdem, le stade « Nelson Mandela» situé dans l’enceinte de l’Université de Douala a connu une affluence inhabituelle le jeudi 23 mars 2017. Qu’y avait-il ?

Emmanuel Kamdem:
Cette cérémonie a été organisée pour célébrer la sortie solennelle d’une nouvelle cuvée de diplômés de notre filière de formation continue pour l’obtention du diplôme de Master in Business Administration (MBA)

Afrik.com : Qu’entend-t-on par « MBA » ?

Emmanuel Kamdem:
Le MBA est le diplôme de Master in Business Administration. Il a été historiquement crée à la Harvard Business School de l’Université de Boston aux Etats-Unis d’Amérique, pour permettre la formation continue et le développement des compétences en management des cadres et dirigeants des entreprises. C’est actuellement le diplôme universitaire le plus répandu dans le monde.

Afrik.com : Quel est son apport pour le développement d’un pays ?

Emmanuel Kamdem :
Son apport est fondamental pour le perfectionnement des ressources humaines managériales dans un pays. Ce diplôme couronne une formation en management offerte à des participants qui n’ont pas nécessairement une formation préalable en management (ingénieurs, médecins, etc.) ; mais qui exercent une activité professionnelle en rapport avec le management des personnes et des organisations.

Afrik.com : Quel est le niveau requis et la durée pour ce genre de formation ?

Emmanuel Kamdem :
L’admission au MBA est possible pour les candidats titulaires d’un diplôme de premier cycle universitaire (Licence, Bachelor, etc.). La formation dure généralement deux (2) années académiques, en temps partiel (soirée, week end)

Afrik.com : Depuis combien de temps a-t-il été instauré dans nos grandes écoles ?

Emmanuel Kamdem :
L’ESSEC de l’Université de Douala est le premier établissement universitaire au Cameroun et en Afrique centrale, à offrir un programme de formation en MBA depuis 1998.

Afrik.com : Êtes-vous satisfait des produits que vous mettez dans le monde du travail ?

Emmanuel Kamdem :
Ma satisfaction est incontestable, dès lors que les diplômés ayant suivi cette formation le sont également. Vous avez vous-même pu le constater chez ces derniers lors de la cérémonie organisée pour les célébrer.

Afrik.com : En quoi cette nouvelle cuvée des lauréats MBA est-elle différente des autres ?

Emmanuel Kamdem :
Je ne dirai pas qu’il y a une différence notoire par rapport aux cuvées antérieures des diplômés. Je voudrais simplement faire le constat que les membres des nouvelles cuvées des diplômés MBA de l’ESSEC sont de plus en plus engagés personnellement dans l’organisation de la cérémonie qui leur est dédiée. C’est une autre preuve parfaite de leur satisfaction au terme de la formation suivie à l’ESSEC de Douala.

Afrik.com : Qu’attendez-vous des 129 lauréats qui viennent de sortir du moule ?

Emmanuel Kamdem :
J’attends de ces lauréats, de tous les autres avant et après eux, d’être des ambassadeurs loyaux et fidèles de l’ESSEC et de l’Université de Douala dans la communauté nationale et internationale des affaires.