Cameroun : les réformes dans le foncier, l’élevage et l’agriculture en débats

Gabriel Mbairobe de l’Agriculture, Dr Taïga de l’Elevage et Henri Eyebe Ayissi des Domaines et des Affaires foncières ont animé, au siège du Gicam à Douala, la journée du foncier, de l’agriculture et de l’élevage.

Cette cérémonie, qui a eu lieu le 22 octobre, a été organisée par le président du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), qui poursuit ainsi sa politique de coopération avec les autorités publiques.

Quelles sont les dynamiques et les réformes récentes dans le foncier, l’agriculture et l’élevage au Cameroun ? Quelles perspectives portent-elles pour les entreprises et pour le développement des chaînes de valeurs agro-industrielles ? Telles sont les questions auxquelles ont tenté de répondre les trois membres du gouvernement camerounais en charge de ces secteurs, dans la capitale économique de ce pays d’Afrique Centrale.

Selon Célestin Tawamba, président du Gicam, « la dynamique actuelle des échanges entre les membres du gouvernement et le patronat s’explique essentiellement par l’importance du dialogue Etat – secteur privé comme instrument d’amélioration des politiques publiques. (…) Notre pays fait actuellement face, sur le plan économique, à des défis de plusieurs ordres qui commandent une interaction plus régulière et plus fertile entre les principaux acteurs qui l’animent ».