Cameroun : les condoléances de Maurice Kamto après le décès de deux généraux de l’armée

Maurice Kamto
Maurice Kamto

C’est par un communiqué du ministre camerounais de la Défense, Joseph Beti Assomo, rendu public le 14 novembre 2021, qu’ont été annoncés les décès des généraux de Corps d’Armées en Deuxième section Ganso Sunji Jean et Oumarou Djam Yaya survenus des suites de maladies, à l’hôpital Central de Yaoundé. L’opposant camerounais Maurice Kamto a réagi à ces décès.

Le général de corps d’armées à la retraite Jean Nganso Sunji est décédé à l’Hôpital Central de Yaoundé, dans la nuit de samedi à dimanche, des suites de maladie, à l’âge de 84 ans. Enrôlé le 1er octobre 1956, cet Ingénieur diplômé de l’Ecole polytechnique de Paris en 1960 avait été élevé au rang de général de brigade en 1983.

Après avoir occupé, pendant de nombreuses années, le poste de chef d’état-major de l’armée de l’air, Il avait été admis à la Deuxième section, le 11 mars 2011, avant de prendre sa retraite. La même structure hospitalière a vu s’éteindre un autre général, lui aussi octogénaire, le même jour. Agé de 82 ans, le Général de corps d’Armée Oumarou Djam Yaya s’est éteint lui aussi ce dimanche 14 novembre, des suites de maladie.

Pour brièvement parler de lui, il était originaire de la Benoué, dans le Nord du Cameroun. Il est sorti de l’Ecole militaire interarmées (Emia) en 1960. C’est le 1er juillet 1983 qu’il passe Général de brigade. Une dizaine d’années plus tard, le 5 février 1993, il est fait Général de division. Oumarou Djam Yaya deviendra Général de Corps d’armée le 25 septembre 2001.

« Avec les décès, ce 14 novembre, de ces deux généraux de Corps d’Armées à la retraite, le pays perd des esprits brillants, de grands soldats et des républicains dans l’âme qui ont servi la nation avec efficacité et discrétion. Toutes mes condoléances à l’armée camerounaise et aux familles des défunts », a écrit Maurice Kamto, opposant camerounais.