Cameroun : Le Premier ministre inaugure le Data center de Orange Cameroun à Douala

Ce Data center est l’infrastructure phare du siège technique d’Orange Cameroun. Il a été inauguré mercredi 31 mai 2017.

C’est au quartier Makepe dans l’arrondissement de Douala 5 que Orange Cameroun a choisi d’installer son Data center. Ce centre des données qui constitue l’infrastructure la plus précieuse du siège technique de l’opérateur de téléphonie mobile. La construction du complexe lancée en août 2013, est allée au delà des 20 mois prévus. Le premier ministre camerounais Philémon Yang et le Président Directeur Général Moyen Orient et Afrique de Orange, le français Bruno Mettling étaient à Douala pour l’inauguration de cette infrastructure.

 Ce complexe de Makepé est présenté par la filiale de la multinationale française de télécommunications comme la preuve de son ambition d’enracinement au Cameroun. Sur une superficie de 12880 m2, l’entreprise a investi 16 milliards de francs Cfa. On a obtenu  un bâtiment à usage de bureaux, un Data center et un espace d’usages divers (site de sports, parking, espaces verts). L’entreprise a pris en compte les exigences modernes de la RSE (responsabilité sociétale de l’entreprise).

Spécifiquement, le Data Center est installé sur 1040 m2. Mis en place après les centres de MTN et de Campost, le centre de données de Orange Cameroun est présenté comme le plus grand en Afrique de l’Ouest et du Centre. On met en avant son système innovant de confinement. La disponibilité quasi permanente (99,98%) des données est l’autre atout présenté par le constructeur. On est cependant encore bien loin des Data centers ayant la superficie d’un stade de football que Microsoft veut développer sur le continent.

Le Cameroun densifie ainsi son infrastructure dans l’affirmation de ses ambitions de développement de l’économie numérique. Un Data Center permet le stockage, la sauvegarde, le traitement, la distribution et la transmission des données. L’opérateur public de téléphonie, CAMTEL a engagé des démarches avec des partenaires internationaux pour construire plusieurs Data centers. Avec la Côte d’Ivoire, le Cameroun veut se positionner pour le marché de l’Internet des données en Afrique francophone.