Cameroun : Le Commandant du GMI N° 2 n’est plus

Le commissaire de police principal Gérard Aldjim a rendu l’âme dans la matinée du samedi 06 janvier 2018 après avoir été victime d’un malaise.

De sources familiales, le commissaire de police principal Gérard Adjim venait de terminer une conversation téléphonique avec quelques uns de ses éléments, lorsqu’il a été frappé d’un malaise. Immédiatement il a été conduit à la polyclinique Muna autour de 10h, mais a finalement rendu l’âme quelques instants après. Son corps a été déposé à la l’hôpital militaire de Bonanjo.

Le défunt qui sortait d’un repos maladie de 3 jours, a été vu en public pour la dernière fois le vendredi 05 janvier 2018. Il se trouvait dans la suite du ministre des mines de l’industrie et du développement technologique en visite de travail dans la capitale économique Douala.

Informés de son décès et surtout surpris par la nouvelle, proches, amis et autorités de la ville dont le gouverneur de la région du littoral Samuel Dieudonné Ivaha Diboua se succèdent à sa résidence, pour réconforter la famille.

Précédemment en service dans la région de l’Ouest où il occupait le poste de commissaire central par intérim de la ville de Bafoussam, le commissaire de police principal, Gérard Adjim 48 ans etait depuis 2014, le commandant du Groupement Mobile d’Intervention (GMI) N° 2 à Douala.