Cameroun : le bilan de l’attaque du marché de Bodo s’alourdit, 32 morts

Le bilan de l’attaque kamikaze menée par quatre jeunes filles au marché de Bodo, dans l’Extrême-Nord du Cameroun s’alourdit. Au moins 32 personnes ont été tuées dans cette nouvelle tuerie, dont le groupe terroriste Boko Haram est à l’origine.

Des corps d’enfants mais aussi de femmes déchiquetés. Le marché de Bodo, localité située dans l’Extrême-Nord du Cameroun, s’est transformé, en quelques minutes, en un véritable champ d’horreur. Alors que le bilan de l’attaque était initialement à 29 morts, il est passé à 32 personnes tuées. « Le premier bilan fait état de 32 morts et 86 blessés », a précisé le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari. Il s’agit de l’une des pires attaques, dont le groupe armé nigérian Boko Haram est de nouveau à l’origine.

Il faut dire que Boko Haram ne laisse aucun répit à la région, y menant régulièrement des attentats meurtriers, dont les populations sont les premières victimes. Malgré la présence des troupes camerounaises, déployées sur place pour contrer le groupe terroriste dirigé depuis 2009 par Abubakar Shekau, Boko Haram continue de faire des victimes. Depuis 2009, date à laquelle, l’actuel dirigeant de l’organisation armée en a pris la tête, Boko Haram a fait plus de 17 000 morts et poussé 2 millions de personnes à se déplacer.

Selon les autorités camerounaises, le groupe armé a tué 1200 personnes dans la seule région de l’Extrême-Nord, depuis 2013. Un bilan publié, début janvier, par le porte-parole du gouvernement camerounais par ailleurs ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary.

Le Cameroun fait partie de la coalition militaire avec le Niger et le Tchad qui prête main forte à l’armée nigériane dans la lutte contre Boko Haram. A son investiture en mai 2015, le Président nigérian Muhammadu Buhari a promis de faire de l’insurrection armée sa priorité et d’en débarrasser les Nigérians. En attendant la concrétisation de cette promesse, Abubakar Shekau et ses disciples poursuivent leur périple meurtrier.