Cameroun : Le 2è pont sur le Wouri : la réception toujours attendue

Au cours d’une descente sur le chantier du gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, avait annoncé que la réception du 2è pont sur le fleuve Wouri à Douala, devait avoir lieu le 21 décembre 2018. Bien qu’ouvert à la circulation depuis un an, la réception du 2ème pont sur le fleuve Wouri à Douala, la capitale économique camerounaise, reste toujours attendue.

Les travaux confiés à la société Sogea-Satom, pour une enveloppe de 141,6 milliards de francs CFA, sont pratiquement achevés à ce jour, y compris des aménagements supplémentaires ayant conduit à la décongestion du lieu-dit Rond-Point Deïdo.

Ouvrage stratégique longtemps réclamé par les opérateurs économiques camerounais, le 2ème pont sur le Wouri permet de fluidifier la circulation à partir de Bonabéri, quartier qui abrite une zone industrielle, et le centre-ville de Douala ; et même entre la capitale économique et les régions du Nord-Ouest, du Sud-Ouest et de l’Ouest du Cameroun.

Le premier pont, long de 1830 m, construit entre 1951 et 1954 par des entreprises françaises, la Société de construction des Batignolles, avec le concours de la Compagnie industrielle de Travaux Publics, de Campenon-Bernard et de Hersent et inauguré en 1955, est constitué d’une voie routière avec une voie ferrée en son milieu. Le second pont sur le Wouri se situe en aval immédiat (8 mètres) de l’ouvrage existant, et a une longueur totale d’environ 850 mètres. S’y ajoutent un peu plus de 2 kilomètres de voies de raccordement avec le réseau de voirie actuel de Douala, représentant un tronçon total (ouvrage et voies de raccordement) de 3 kilomètres. Il sera par ailleurs compatible avec le transport fluvial.

L’ouvrage est constitué de deux tabliers distincts, l’un routier et l’autre ferroviaire. Le projet s’insère dans le Plan de transports de la ville de Douala, qui prévoit, à terme, l’aménagement d’un site propre pour les transports en commun. Dès que les travaux du second pont seront terminés, le premier pont sera dédié aux deux roues et aux piétons, ce qui facilitera et sécurisera considérablement leurs déplacements.

La cérémonie de pose de la première pierre du deuxième pont sur le Wouri a eu lieu le 14 novembre 2013.