Cameroun : La sénatrice Patience Félicité Eboumbou remercie le Seigneur

Le dimanche 24 juin 2018 était un jour exceptionnel dans l’arrondissement de Douala 4è. Dès 12h, une foule avait envahi le Temple de l’EEC (Eglise Evangélique du Cameroun) de Bonaberi.


Cette foule était composée du gouverneur de la Région du Littoral Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, son épouse, son Etat major, les leaders religieux (protestant, catholique et musulman), les chefs traditionnels, les groupes choraux, les militants du Rdpc (Rassemblement démocratique du peuple camerounais), les hommes politiques, les journalistes, etc.

Tous ont répondu présent à l’invitation à eux adressée par Madame le Sénateur Patience Félicité Eboumbou qui élevait les prières en guise de remerciement au Tout-puissant pour sa brillante élection au prestigieux poste de sénateur dans la capitale économique lors des secondes élections sénatoriales tenues le 25 mars 2018.

Le Temple de l’EEC (Eglise Evangélique du Cameroun) de Bonaberi a servi de cadre à ce culte œcuménique d’action de grâce qui a drainé de beau monde.

La prédication du jour dirigée par le Rév. Kouoh Issedou Eitel était tirée dans deux livres (Luc 19 : 1-10 et Matthieu 26 : 14-15) et avait tourné autour du thème : « Dans quelle voie voulez-vous vous engager ? ».
Pour le Rév. Kouoh Issedou Eitel, Prédicateur du jour et par ailleurs Président de la Région synodale du Wouri Nord et Sud-Ouest de l’EEC : « Celui qui veut rester sur une place privilégiée doit s’humilier, laisser sa conscience le juger et mettre les besoins des populations au premier plan ».

Madame la Sénatrice Patience Félicité Eboumbou n’était pas passée par quatre chemins pour exprimer la joie qui l’animait de voir le Temple bondé de monde en l’honneur de sa modeste personne. « Je me mettrai toujours au service des populations. Que le Seigneur me vienne en aide ! ». avait-elle conclu.

Il est à rappeler que le Sénat représente les collectivités territoriales décentralisées (les communes et les régions). Le Sénat a pour mission d’adopter les lois, d’apporter des amendements ou de rejeter des textes soumis à son examen. Par ailleurs, l’alinéa 2 du paragraphe 4 de l’article 6 de la loi n° 2008/001 du 14 avril 2008 modifiant et complétant la loi constitutionnelle du 16 janvier 1996 confie au Président du Sénat la mission d’exercer l’intérim du Président de la République en cas de vacance de la Présidence de la République pour cause de décès, de démission ou d’empêchement définitif et ce jusqu’à l’élection du nouveau Président de la République.

Il est constitué de 100 sénateurs, dont 70 élus et 30 nommés par le Chef de l’Etat. Chacune des 10 régions y est représentée par dix sénateurs dont :

 sept élus au suffrage universel indirect sur la base régionale et

 trois nommés par le Président de la République.

La durée du mandat des sénateurs est de 5 ans.

Cerise sur le gâteau, une motion de soutien à l’appel de la candidature de Paul Biya à la prochaine élection présidentielle avait été signée et les retardataires s’étaient inscrits auprès des agents d’Elecam (Elections Cameroon) commis à cet effet.