Cameroun : la population met la main à la poche pour financer la lutte contre Boko Haram

Le gouvernement camerounais a annoncé ce lundi la création d’un compte bancaire ouvert au contribution de la population pour récolter de l’argent en vue de soutenir les forces de sécurité du pays qui luttent contre Boko Haram.

Le gouvernement camerounais serait-il en manque d’argent pour financer sa lutte contre Boko Haram? L’ouverture officielle d’un compte bancaire permettant de récolter l’argent de tout éventuel donateur privé pour contribuer à l’effort de guerre contre Boko Haram pose question. Cette mesure a été annoncée ce lundi par un communiqué de presse du ministre de la Communication, Issa Tchiroma.

Intitulé « Contribution du peuple. Lutte contre Boko Haram », ce compte bancaire pourra « retracer les contributions financières des différentes couches de la population au titre de leur appui à nos forces de défense et de sécurité engagées sur le front de la guerre contre l’organisation terroriste Boko Haram », a indiqué le ministre, selon le Journal du Cameroun.

Près de 150 000 euros

L’argent collecté au niveau des unités administratives sera « systématiquement reversées » dans le Trésor public. Au total, près de 99 666 205 Fcfa, soit près de 150 000 euros, ont été récoltés selon le journal camerounais citant le ministère du Commerce du pays.

Les dons proviennent d’entreprises privées, d’associations ou encore de personnalités politiques et prennent la forme de ressource monétaire comme de dons en nature. Près de 42 750 000 de Fcfa ont notamment été acheminés au niveau du comité régional chargé de la gestion des dons de l’Extrême-Nord, selon la même source.