Cameroun : confirmation de 25 ans de prison pour l’avocate française Lydienne

La Cour suprême du Cameroun a confirmé, ce mardi 9 juin 2015, la condamnation à 25 ans de prison de Lydienne Yen-Eyoum, avocate française d’origine camerounaise, jugée en 2014 à Yaoundé pour détournement de fonds.

La Cour suprême du Cameroun a confirmé, ce mardi 9 juin 2015, la condamnation à 25 ans de prison de Lydienne Yen-Eyoum, avocate française d’origine camerounaise, jugée en 2014 à Yaoundé pour détournement de fonds.

Alors qu’elle avait introduit un pourvoi en cassation auprès de la Cour suprême, le 29 septembre 2014, la requête de par Me Yen-Eyoum avait été examinée le 28 mai par les magistrats. Le conseilleur-rapporteur, qui prépare le dossier pour la Cour, s’était prononcé pour le rejet du pourvoi, lors de l’audience.

Le Tribunal criminel spécial (TCS), en charge de la répression de la grande corruption, avait reconnu, le 26 septembre 2014, la Française d’origine camerounaise, Lydienne Yen-Eyoum, coupable du détournement de 1,077 milliard de FCFA. Ce qui lui avait valu une condamnation à 25 ans de prison.

Me Lydienne Yen-Eyoum avait attaqué la décision devant la Cour suprême, dénonçant la violation de plusieurs dispositions légales. Ce qui jusqu’ici, a été une procédure vaine, puisque la Cour suprême du Cameroun a prononcé sa condamnation à 25 ans de prison.