Cameroun : l’opposant à Paul Biya Maurice Kamto et le rappeur engagé Valsero jetés en prison

Maurice Kamto

Maurice Kamto, président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, par ailleurs farouche opposant au chef de l’Etat Paul Biya, et le rappeur engagé Valsero ont été inculpés par la justice de ce pays d’Afrique Centrale.

Ils sont une centaine de militants du parti d’opposition Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, à être présentés au juge d’instruction. Le ballet a ainsi duré jusque tard dans la nuit du mercredi 13 février 2019, au tribunal militaire de Yaoundé. Déjà en début de soirée, une soixantaine de ces sympathisants avaient été placés en détention provisoire.

Inculpé pour les chefs d’accusation d’« hostilité à la patrie et d’insurrection », Maurice Kamto, ancien ministre de Paul Biya, a été arrêté le 28 janvier dernier, au domicile de l’un de ses lieutenants, en même temps que certains cadres de son parti, après des manifestations interdites par les autorités. Il a été présenté avec 28 de ses partisans a été placé en détention provisoire à la prison centrale de Yaoundé. De même, le rappeur engagé Valsero, qui a soutenu le MRC durant la Présidentielle, a été jeté en prison. Les mis en causes, poursuivis pour insurrection, encourent une peine allant de dix à vingt ans de prison.

A noter qu’au Cameroun, l’hostilité à la patrie est même passible de la peine de mort.