Cameroun : l’Assemblée modifie la Constitution en faveur de Biya

Le président camerounais Paul Biya pourra briguer un nouveau mandat en 2011, ou bénéficier d’une immunité à l’issue de son mandat. L’Assemblée nationale camerounaise a en effet adopté jeudi une modification constitutionnelle en ce sens : 157 voix pour, 5 voix contre, et 15 abstentions, selon TV5. Lors d’émeutes fin février en marge d’un mouvement contre la vie chère, les manifestants avaient scandé des slogans hostiles à la révision, voire au président Biya lui-même. Cette semaine, le quotidien Le Messager a titré : « La seule volonté de Biya : président à vie ».