Cameroun : l’armée découvre une cache d’armes de Boko Haram

L’armée camerounaise a annoncé avoir découvert une importante cache d’armes de la secte islamiste Boko Haram dans un village de l’extrême nord du Cameroun, à la frontière avec le Nigeria.

Le Cameroun a annoncé avoir découvert une importante cache d’armes utilisée par la secte extrémiste islamiste Boko Haram dans le nord du pays, près de la frontière avec le Nigeria.

« Les forces de défenses du Cameroun ont découvert et récupéré des armes et des munitions qui ont été enterrées dans un buisson dans le département du Logone et Chari, dans l’Extrême Nord », a indiqué le porte-parole de l’armée, Moussa Alamine, à la radio nationale camerounaise, selon Koaci.com.

Arrestation d’un trafiquant d’armes présumé

Près de quatre sacs d’armes ont été découverts : 35 armes de guerre, 31 cartouches et 1218 balles. Ils ont été retrouvés dans le village de Blangoa, dans l’extrême nord du Cameroun, une zone qui est considérée comme une base arrière du mouvement Boko Haram où ce groupe a conduit plusieurs attaques.

Un ressortissant tchadien, Adji Isiaka, âgé de 25 ans, a été arrêté au poste de contrôle militaire de Waza avec plus de 15 000 dollars en poche. Il est accusé de ravitailler la secte islamiste en arme en passant par le Tchad et le Cameroun. L’armée camerounaise déployée en nombre à la frontière avec le Nigeria, dans le nord du pays multiplie les actions afin de tenter d’endiguer les attaques de Boko Haram.