Cameroun : invention d’un véhicule écologique

Anti-polluant, le véhicule électrique (sans carrosserie) fabriqué par les étudiants de l’École normale supérieure polytechnique de Maroua (ENSP), dans la région de l’Extrême-Nord (Cameroun) a été présenté au ministre de la Jeunesse et de l’Éducation civique (MINJEC), Mounouna Foutsou, lors de la célébration de la Journée internationale de la jeunesse, le 12 août 2017 à Yaoundé.

Selon les étudiants de la filière génie mécanique, «le niveau d’avancement de la pollution de l’environnement sur la planète présente des proportions inquiétantes de nos jours. Face à cette problématique très préoccupante, il est judicieux de faire quelques choses pour limiter les dégâts».

Conçu pour 5 places, le véhicule visiblement respectueux de l’environnement supporte une charge de 250 kilogrammes.

Fabriqué à base des matériaux de récupération et d’un moteur importé, le véhicule écoresponsable est alimenté par quatre batteries de 24A, pour une autonomie de 90km.

Il roule à une vitesse moyenne de 80km/h, dispose d’un matériel électronique de pointe et peut emprunter toutes les voies (bitumées ou non).

Michel Ange Ivain Takodjou Nguemto, l’un des inventeurs, laissera entendre que la conception de leur engin a pris 5 ans et la fabrication 5 mois environ. Il est à relever que c’est une invention réalisée grâce aux modiques contributions des concepteurs (étudiants) et l’appui de leurs parents.

Pour sa vulgarisation, les start-upers lancent un vibrant appel à l’endroit du gouvernement et des âmes bienfaitrices.

À partir de leur ingéniosité, il faut reconnaître que ces étudiants participent à l’accompagnement de la politique de préservation de l’environnement au Cameroun et la matérialisation des Objectifs de développement durable (ODD) fixés par les Nations Unies en 2015.

«Nous sommes disposés à démontrer tout ce que nous avons engrangé comme connaissances. Lutter contre la pollution est notre cheval de bataille. Mais au regard du manque de moyens financiers que nous éprouvons, pour multiplier ces véhicules qui peuvent réduire l’usage des voitures à combustibles, nous avons espoirs que les pouvoirs publics nous viendrons en aide afin de barrer la voie à ce désastre qui tend à détruire la planète», ont exprimé ces jeunes créateurs.

Pour apprécier de près ce véhicule écologique ‘’made in Cameroon’’, le MINJEC Mounouna Foutsou est monté à bord. Une occasion pour ce membre du gouvernement de saluer l’initiative innovante de ces étudiants du terroir dans une école de l’Extrême Nord du Cameroun, région malheureusement plus souvent citée pour les attaques terroristes dont elle a fait l’objet au cours des dernières années de la part de la secte Boka Haram, issue du Nigéria voisin.