Cameroun : exit Bolloré, le Port autonome de Douala a un nouveau concessionnaire

« Terminal Investment Limited (TIL) est le nouvel opérateur». C’est par ce message court que le Port autonome de Douala (PAD), l’autorité portuaire du principal port du Cameroun, situé dans la capitale économique du pays, a annoncé le 16 septembre dernier la sélection d’une nouvelle multinationale chargée de la rénovation, la modernisation, l’exploitation et la maintenance du terminal à conteneurs dudit port.

Terminal Investment Limited (TIL), groupe italo-suisse a été annoncé comme nouveau concessionnaire provisoire du terminal à conteneurs du Port autonome de Douala (PAD). Le port de Douala est le plus grand port d’Afrique centrale, principale porte d’entrée de marchandises pour le Tchad et la Centrafrique.

À compter du 1er janvier 2020, cette société va remplacer Dit ( Douala international terminal). «En application de l’article 30 du règlement de consultation, les discussions de finalisation des termes du contrat de concession, ensemble des annexes, vont débuter sans délai, dans la perspective de l’entrée en service du nouvel exploitant dudit terminal le 1er janvier 2020», précise Cyrus Ngo’o, Directeur général du PAD.

L’opérateur TIL, de nationalité suisse, sort vainqueur d’une compétition qui l’opposait à quatre autres prétendants sur la dernière ligne droite. Il s’agit de : CMA Terminals, basé à Marseille en France; de la société émiratie Dubaï Port World; de Hutchison Port Investments Ltd, entreprise immatriculée aux Iles Caïmans; du Saoudien Red Sea Gateway Terminal.

Le groupe suisse Til vient ainsi mettre un terme à quinze années de gestion du français Bolloré et s’engage effectivement le 1er janvier 2020. Déjà présent sur le pourtour de la Méditerranée, Terminal Investment Limited est très peu infiltré en Afrique subsaharienne. A son actif, la gestion du terminal du port de San Pedro en Côte d’ivoire et celui de Lomé au Togo.

TIL est la filiale de Mediterranean Shipping Company (MSC), une multinationale de porte-conteneurs et de navires de croisières italo-suisses. La compagnie est basée à Genève et de droit suisse. Sa filiale Terminal Investment Limited compte parmi les investisseurs de gestionnaires de terminaux à conteneurs au monde les plus vastes et les plus diversifiés. Avec 54 terminaux, TIL est présent dans 7 des 25 ports les plus actifs du monde en volume. La société détient des parts de marché non négligeables à Anvers, Singapour, Long Beach, Ningbo, Newark, Bremerhaven et Rotterdam.

Le consortium Bolloré-APMT dont le contrat s’achève cette fin d’année 2019 était chef de file de ce consortium concessionnaire depuis 2005. il a saisi la Justice depuis son éviction de la short-list des cinq préqualifiés pour l’exploitation du terminal à conteneurs, au terme de l’appel à manifestation d’intérêt du 12 janvier 2018. Le groupe Bolloré, qui pense avoir été injustement écarté, espère toujours obtenir l’annulation du processus de désignation du nouveau concessionnaire dudit terminal à conteneurs.