Cameroun : Erik Essousse est le nouveau Directeur général d’Elecam

A quelques mois des prochaines législatives et de l’élection présidentielle, le Chef de l’Etat Paul Biya vient de procéder à un important remaniement au sein d’Election Cameroon (ELECAM). Par décret présidentiel publié le lundi 28 mai 2018, Erik Essousse vient d’être nommé Directeur Général de l’ELECAM en lieu et place d’Abdoulaye Babale reconnu coupable de fautes graves dans sa gestion de l’institution.

Erik Essousse a été installé le lundi 28 mai 2018 par le président du conseil électoral de l’organe en charge des élections au Cameroun, Enoh Abraham Egbe. La cérémonie d’installation s’est tenue au siège d’Elecam au quartier Bastos à Yaoundé.

Abdoulaye Babale n’a pas honoré de sa présence lors de la cérémonie d’installation et de passation de service entre son successeur et lui. Les raisons de son absence sont inconnues jusqu’ici. Une certaine presse a même annoncé qu’il est en fuite.

Abdoulaye Babale quitte ainsi la tête d’Elecam juste trois ans après sa nomination en juillet 2015. Il a dirigé sa première et unique élection en mars dernier, celle des sénatoriales. Il s’est d’ailleurs fait remarquer en publiant des tendances dès le soir du scrutin. Le même jour, le ministre Paul Atanga Nji avait, lui aussi, publié des tendances, différentes de celles du directeur général des élections. Le lendemain, Abdoulaye Babale a convoqué la presse en urgence pour modifier ses chiffres, au motif que des « erreurs » y avaient été introduites.

Le président du conseil électoral au cours de l’installation n’a pas manqué de souligner la situation de la maison ELECAM, avec la crise du personnel. Erik Essousse et son adjoint Abdoul Karimou ont promis de résoudre rapidement le problème.

Le 15 mai dernier, un mémorandum du collectif des employés mécontents d’Elecam, nié et contesté par la cellule de communication de cet organe, souligne les manquements de l’ancien directeur général. Ces employés déplorent le gel des avancements depuis bientôt 4 ans, le non paiement des arriérés d’avancement ou encore l’absence de protection sociale due au non reversement des cotisations à la Caisse nationale de prévoyance sociale.

Avant sa nomination, Erik Essousse était directeur général adjoint des élections. Né le 5 juillet 1951 à Ndokagnak, il est originaire de l’arrondissement de Yingui dans le département du Nkam, région du Littoral. Abdoul Karimou, quant à lui, est plus connu comme étant un spécialiste des questions électorales. Ils sont nommés pour un mandat de 5 ans éventuellement renouvelable.