Cameroun : enlèvement raté contre le correspondant de la BBC à Bamenda

BBC News
BBC News (logo)

Le correspondant de la BBC au Cameroun, Frederick Takang, dont l’enlèvement avait été annoncé par le syndicat des journalistes du Cameroun, serait libre de ses mouvements. Il aurait réussi à échapper à ses ravisseurs avant que ces derniers ne commettent leur acte.

Dans un communiqué rendu public, ce vendredi 27 mai 2022, le secrétaire à la communication du syndicat des journalistes du Cameroun avait annoncé que «Frederick Takang, correspondant de la BBC, a été enlevé à Bamenda, ce jeudi 26 mai, et emmené vers une destination inconnue avec sa voiture». Le syndicat avait précisé que le journaliste a été enlevé par des hommes armés non-identifiés, ajoutant que le rapt a été perpétré à Bamenda, zone anglophone où les groupes séparatistes multiplient les attaques contre les forces de défense et de sécurité et procèdent à des enlèvements de civils.

Une autre information est venue démentir des faits réels d’enlèvement, évoquant plutôt une tentative de rapt à Bamenda, ville de la région anglophone de ce pays d’Afrique Centrale. Frederick Takang aurait pu échapper à ses ravisseurs. «Notre confrère a pu échapper à ses ravisseurs. Frederick Takang se trouve, depuis cette nuit, sous protection de la gendarmerie», a indiqué une source du média Actu Cameroun. « Les tentatives d’enlèvement du correspondant de la BBC pour la région du Nord-Ouest du Cameroun, Frederick Takang, ont été vaines», a ajouté une autre source du journal.

Aux dernières nouvelles données par la presse camerounaise, Frederick Takang «est en sécurité, depuis la nuit dernière, car il a réussi à s’échapper pendant l’acte. Toutes les informations disant qu’il a été enlevé sont fausses». Cette tentative d’enlèvement intervient alors que la sénatrice Regina Mundi, kidnappée par des séparatistes anglophones, est toujours détenue par ses ravisseurs.

A lire : Enlèvement de près de 80 élèves d’une école à Bamenda au Cameroun