Cameroun: double attentat-suicide de Boko Haram, 4 morts

Au moins quatre personnes ont été tuées dans un double attentat-suicide à Kerawa, une localité de l’Extrême -Nord du Cameroun.

Boko Haram ne laisse aucun répit à l’Extrême-Nord du Cameroun. Au moins quatre personnes ont péri et plusieurs ont été blessées ce jeudi dans un double attentat-suicide à Kerawa, localité de la région frontalière du Nigeria. Ce sont des femmes qui auraient mené l’attaque kamikaze, a précisé un membre du comité de vigilance de Kerawa. Les attentats ont eu lieu à côté d’une école, accueillant des personnes ayant fui les exactions du groupe armé nigérian Boko Haram, a rapporté la source sécuritaire.

L’Extrême-Nord du Cameroun est régulièrement en proie aux attaques terroristes de Boko Haram. Pas plus tard que lundi, au moins 37 personnes ont été tuées dans quatre attentats-suicides sur le marché du village de Bodo, selon un nouveau bilan alourdi à cause des blessés qui ont succombé à leurs blessures.

Depuis 2013, la région est attaquée par le groupe terroriste nigérian. Selon les autorités camerounaises, près de 1200 personnes, dont 67 militaires et trois policiers, ont péri dans des attaques et des attentats dans la région de l’Extrême-Nord. Un bilan publié début janvier par le porte-parole du gouvernement camerounais et ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary.

Le Cameroun participe à la lutte contre Boko Haram, auprès du Nigeria, du Niger et du Tchad mais le groupe armé continue son périple meurtrier. Depuis 2009, date à laquelle Abubakar Shekau a pris sa direction, il a fait plus de 17 000 morts et poussé plus de 2 millions de personnes à se déplacer.