Cameroun : des élèves en transe dans un lycée d’Ebolowa

Les transes refont surface dans les établissements scolaires du Cameroun. Des élèves d’un lycée de la ville d’Ambam, dans la province du Sud du Cameroun, sont entrés en transe mercredi dans leur salle de classe.

Notre correspondante au Cameroun

M. Alima Obama, père et beau-père de trois élèves et professeur de lycée, est le gourou de la secte « Alpha Maria ». Il utiliserait sa nièce « qui est dotée de pouvoirs magiques » pour s’en prendre aux innocents. Sous le prétexte de réaliser des séances de prières, de voyance et d’exorcisme, la secte envoûterait les élèves et les ferait entrer en transe. Son mode opératoire consisterait à faire boire à ses victimes une potion magique qui annihilerait leur volonté et les transformerait en automates convaincus d’être investis d’un pouvoir supérieur.

Pratiques de sorcellerie

Il a fallu que la secte s’attaque à la nièce du procureur de la République et aux enfants du président du Tribunal de première instance d’Ambam pour que l’affaire éclate au grand jour. Les élèves, complices du gourou ont avoué que le but était de bloquer leurs camarades qui sont brillants ainsi que ceux qui présentent des signes extérieurs d’aisance matérielle. L’une des servantes de la secte avait pour rôle d’allumer pendant plusieurs nuits des bougies rouges à la place des élèves à bloquer. De sorte que leurs transes les rendent irresponsables et inconscients.

Une enquête policière a été ouverte. Elle lèvera sans doute un pan de voile sur ce phénomène de transe dans les lycées et collèges du Cameroun. On se souvient que l’an dernier, une centaine de filles étaient entrées en transe au Collège d’Enseignement technique et commercial de Douala. On n’a jamais su exactement qu’elle était l’origine de ce phénomène.