Cameroun : Colloque sur la cybercriminalité à Douala

internetGabon.jpg

L’EIFORCES (Ecole Internationale des forces de sécurité) a organisé les 05 et 09 décembre 2018 à Douala, un séminaire sur la cybercriminalité à l’attention, des Officiers de Police Judiciaire, des responsables des services de renseignements de la Sous-région Afrique centrale.

Au premier jour et outre la cérémonie d’ouverture présidée par le gouverneur de la région du Littoral, le thème central a porté sur la connaissance de l’internet et les phénomènes de cybercriminalité et du cyberterrorisme. Les Experts ont passé en revue la notion de cyberespace, l’état des lieux exhaustif de la cybercriminalité et du cyberterrorisme dans la Sous-région Afrique centrale. Ces exposés ont suscité des échanges fructueux et une réflexion contributive des participants qui sont tous, les acteurs de lutte contre ces fléaux.

Par ailleurs, les conséquences sur le plan économique et sécuritaire de ces phénomènes ont été mises en exergue et les panelistes ont insisté sur les techniques de sécurisation des ressources critiques de l’Etat en prodiguant des règles de cybersécurité aux participants.

Les échanges au deuxième jour du séminaire étaient axés sur les outils conceptuels et les techniques de la cybersécurité dans le contexte d’investigations financières. Il s’est agi beaucoup plus des cas pratiques liés au cadre légal et réglementaire sur la sécurisation du cyberespace de la Sous-région Afrique centrale, les réponses techniques et organisationnelles de sécurité dans le contexte d’investigations numériques ainsi que les stratégies de mise en œuvre d’une politique de sécurité (cybersécurité des systèmes d’informations et de communications).

Au cours des échanges sur ces cas pratiques, des conseils et règles de bonnes pratiques ont été à chaque fois prodigués aux participants.

Au terme de ces cinq jours des travaux, il a été identifié deux Régions (Nord-ouest et Sud-ouest) dans lesquelles le phénomène de cybercriminalité est plus accentué.

Les lacunes capacitaires relevées par les Nations – Unies, des forces de police d’Afrique déployées dans le cadre des opérations de maintien de la paix, ont amené le Cameroun et ses partenaires à entamer une réflexion dès 2005 sur la lise sur pied d’un centre dédié à la formation des unités de police constituées et des experts de la sécurité pour les opérations de soutien à la paix.

Créée en Mai 2008 de la volonté politique de son Excellence Monsieur Paul BIYA, l’Ecole Internationale des forces de sécurité (EIFORCES) poursuit depuis lors un triple objectif:
1. Contribuer au renforcement de la stabilité régionale,
2. Améliorer la gouvernance sécuritaire des pays africains
3. Promouvoir des standards communs au sein des forces de police et de gendarmerie destinées aux opérations de paix dans le cadre de missions onusiennes et de l’Union Africaine.

Elle a pour missions
• Former, entraîner recycler et perfectionner les unités constituées de types gendarmerie et police aux opérations de soutien et maintien de la paix ;
• Former, entraîner et recycler les cadres de maîtrise et de conception civils et militaires aux missions de sécurité intérieure ainsi qu’aux opérations de soutien à la paix ;
• Effectuer des recherches dans les domaines du soutien à la paix et de la sécurité interne et internationale.