Cameroun : Carte biométrique, Elecam cède !

Elections Cameroon, organe indépendant chargé d’organiser les consultations électorales au Cameroun face aux nombreuses requêtes de la société civile et des partis politique a décidé d’opter pour les cartes biométriques.

L’annonce du 7 février dernier sur la refonte des listes électorales avait suscité un sentiment de satisfaction chez bon nombre de politiciens. Mais le doute persistait encore sur l’adoption ou pas de la carte biométrique chez certains partis politiques dont le Manidem avaient prévus des manifestations publiques afin d’obtenir l’établissement des cartes biométriques. Pour Joachim Tabi Owono, président de l’Action pour la méritocratie et l’égalité des chances(AMEC)« c’est une initiative courageuse , nous invitons Elecam a aller jusqu’au bout parce que nous avons besoin d’une institution électorale forte » affirme t-il.

Fichier biométrique une action, qui prendra du temps

« Avec les registres et récépissés en notre possession, nous aurions déjà lancé le processus de refonte manuelle, c’est parce que nous allons adopter les procédés qui requiert des négociations avec des prestataires. C’est à ces entreprises de nous indiquer le temps qu’il faut pour commander le matériel, la formation du personnel avant d’arriver à l’étape d’inscription », prévient Fonkam Azu’u, président d’Election Cameroon. Selon certaines sources, le Directeur général d’Elecam se serait déjà rendu en Afrique du Sud, afin de trouver un prestataire de service pouvant mener à bien les opérations d’inscriptions sur les listes électorales. Pendant ce temps, des consultations sont menées afin de trouver un terrain d’entente avec les leaders des partis politiques.

Les partis politiques en redemandent encore

Les leaders de partis politiques sont en consultation avec Elections Cameroun afin de les informer sur le déroulement du processus électoral. Pour Kah Walla, Présidente du Cameroon People Party, cette annonce est une bonne nouvelle mais des interrogations demeurent. « Nous sommes contents de l’annonce de la refonte, nous attendons encore beaucoup de précisions, notamment sur les modalités de mise en œuvre du processus : avec qui ? Quels sont les délais ? », s’inquiète t-elle.

Les prochaines consultations électorales, législatives et municipales, prévues au mois de Juillet 2012, connaitront certainement un report.