Cameroun : Camrail s’apprête à relancer un train entre Douala et Yaoundé

Avec l’acquisition, le 17 janvier 2019, à Douala, d’un lot de cinq locomotives construites par l’américain General Electric, la Cameroon Railways (Camrail), filiale du groupe Bolloré et concessionnaire du chemin de fer camerounais, s’apprête à relancer un train entre Douala et Yaoundé, les deux capitales du pays. Ce service de train rapide avait été interrompu depuis la catastrophe ferroviaire d’Eséka, survenu le 21 octobre 2016.

Les cinq locomotives, pour lesquelles Camrail a investi une enveloppe de 12,3 milliards de francs CFA, font partie d’une commande de neuf au total, dont quatre ont été financées par l’Etat camerounais. Selon le transporteur ferroviaire, ces nouvelles locomotives, acquises « dans un contexte économique immédiat difficile, marqué par la faiblesse du marché du fret destiné au Tchad », ont chacune une puissance de 3300 CV. Elles sont dotées de la dernière technologie, pour laquelle une dizaine de collaborateurs de Camrail ont été formés aux Etats-Unis, dans les ateliers du constructeur.

Ces investissements font partie du 2ème plan quinquennal des investissements ferroviaires au Cameroun avec un engagement de l’Etat dans le processus d’acquisition du matériel roulant, destiné à la relance des activités voyageurs. Il s’agit de 25 voitures voyageurs, qui seront livrées par la société franco-coréenne CIM-SSRT, et de cinq modules autorails, à livrer par le suisse Stadler.