Cameroun : booster les rendements agricoles grâce à l’aquaponie, la vision de Flavien Kouatcha

Flavien Kouatcha

Dirigeant de la start-up Save Our Agriculture, l’ingénieur agricole Flavien Kouatcha a trouvé un moyen efficace pour booster l’agriculture au Cameroun : le recours à l’aquaponie. Ce jeune passionné de la filière agricole fabrique et commercialise les unités aquaponiques aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers. Il souhaite booster considérablement le secteur agricole grâce à cette méthode dans tous les pays africains en commençant par le Cameroun. Allons à la découverte de l’entrepreneur.

Agé de 29 ans, le jeune Flavien Kouatcha, originaire d’une région de l’Ouest du Cameroun, fait du développement du secteur agricole en Afrique sa passion. Le jeune Camerounais se retrouve à la tête de Save Our Agriculture, une start-up lancée en 2015 et qui est spécialisée dans l’utilisation de l’aquaponie, une méthode agricole encore peu connue dans son pays. L’aquaponie est, en effet, un système consistant à utiliser le même dispositif pour faire de l’agriculture et d’élever des poissons en même temps. Ce système ne requiert pas l’utilisation d’engrais, a fait savoir le passionné d’agriculture.

Au siège de Save Our Agriculture situé à Douala, le jeune agronome développe, de jour en jour, cette méthode agro-aquacole moderne qui, en plus d’être écologique, est très économique. Flavien Kouatcha décline les innombrables atouts de cette méthode avec conviction : « avec le changement climatique de ces temps, l’aquaponie est une solution purement actuelle, car elle permet de cultiver des plantes en utilisant 10% de la quantité d’eau que nécessite les méthodes d’agriculture conventionnelle. Et ce n’est pas le seul avantage ! Le rendement peut atteindre 3 à 4 fois la quantité que génère les méthodes classiques », a-t-il précisé.

Conquête de terre arable, le défi à relever pour l’émergence de l’agri-entreprenariat

Depuis son lancement en 2015, sa société a commercialisé plusieurs centaines de kits d’aquaponie autant à des professionnels qu’à des particuliers. Le prix des kits en question oscille entre 80 mille et 600 mille francs CFA l’unité. Le prix est fixé en fonction de la taille du kit ou du besoin des clients. L’entrepreneur a pour ambition la vulgarisation de la culture aquaponique dans les grandes villes, mais aussi de démontrer sa plus-value comparativement à l’agriculture classique ou traditionnelle dans les zones urbaines.

Avec un chiffre d’affaires estimé à 58 millions de FCFA en 2018, Save Our Agriculture, la start­-up dont l’aquaponie est l’innovation principale, emploie plusieurs jeunes âgés de moins de trente ans. Le jeune « agripreneur » n’a pas pour autant tourné le dos aux activités agropastorales traditionnelles. Avec les membres de son équipe, Flavien Kouatcha s’adonne à l’élevage et cultive des légumes dans plusieurs régions du Cameroun.

Pour la réalisation de ses projets, il s’est lancé à la recherche des hectares cultivables dans l’ouest et dans les villages du Littoral camerounais. Un véritable parcours de combattant pour ce jeune entrepreneur qui pense que la conquête de terre arable est le principal défi à relever pour faire émerger l’agri-entreprenariat au Cameroun.