Cameroun : Boko Haram enlève un infirmier dans l’extrême-nord

Abba Mahamat alias, personnel hospitalier et président du comité de gestion du centre de santé de Doublé, a été enlevé le 3 avril, en plein marché de Tchakamari par une dizaine d’hommes armés, venus à motos. Boko Haram est indexé.

De Mora, au Cameroun,

En ce dimanche de pâques, les populations et le personnel du centre de santé du village Doublé sont toujours sans nouvelle de leur Major : le nommé Abba Mahamat alias Abba Fali, personnel hospitalier et président du comité de gestion du centre de santé de Doublé. Abba Mahamat a été enlevé le 3 avril, en plein marché de Tchakamari par une dizaine d’hommes armés, venus à motos.

Tchakamari est situé à 30 kilomètres de Mora sur la Nationale 1. Selon plusieurs témoins rencontrés dimanche matin jour de la Pâques, « dans la nuit du 3 avril 2015, les membres de la secte terroriste Boko Haram ont fait une nouvelle incursion au village. Ils ont arraché marchandises et emporté le Major du Centre de santé de Doublé ».

Ce n’est pas la première fois que la localité subit des assauts du groupe terroriste Boko Haram. Le 27 décembre 2014, 274 personnes ont été enlevées dans les villages Doublé, Magdémé et environnants. Selon Aboubakar, enseignant dans une école primaire, « les ambitions affichée de la secte à vouloir couper le Logone et Chari du reste de la région de l’extrême-nord par la prise du contrôle de l’axe Mora-Waza, à défaut de s’emparer de ces deux villes, reste au centre de la guerre contre Boko Haram ».

En attendant les nouvelles mesures sécuritaires à mettre en place par les forces armées camerounaises dans cette zone, le tronçon Mora-Waza continue toujours de payer un lourd tribut à la guerre.
Doublé, environ 20 kilomètres de Mora sur la Nationale 1, dans l’extrême-nord Cameroun. Cette localité est à 1 204 kilomètres pour 17 heures 55 minutes de voyage de Yaoundé, la capitale politique Camerounaise.