Cameroun: Bibi Ngota n’est pas mort du sida selon son épouse

Interrogée samedi à lors de l’émission « Dans la ligne de mire » diffusée sur Tom Broadcasting Corporation (Tbc), une radio privée de Yaoundé, Georgette Ngo’o, l’épouse du journaliste Bibi Ngota décédé le 21 avril alors qu’il était en détention à la prison centrale de Nkondengui, s’est dite surprise par la cause de la mort donnée par le gouvernement camerounais. Jeudi, le ministre camerounais de la Communication, Issa Tchiroma Bakary a indiqué que Bibi Ngota est mort suite à des infections opportunistes causées par le sida. Une version remise en cause par l’épouse du journaliste qui, citant son carnet de santé signé par le médecin de la prison, affirme qu’il était séronégatif au moment de son incarcération en mars. Le Père de Bibi Ngota, Ngota Essiane Emmanuel, a indiqué pour sa part avoir été empêché d’assister à l’autopsie de son fils, alors que le gouvernement camerounais avait promis la participation de la famille du défunt, écrit lundi Camer.be.