Cameroun : Alexander Nougi Sob, prêtre catholique assassiné à Muyuka

L’abbé Alexander Nougi Sob, curé de la paroisse du Sacré-Cœur de Bomaka, dans le diocèse anglophone de Buéa, au sud-ouest du Cameroun a été tué le vendredi 20 Juillet 2018 par des hommes armés.

A la cathédrale de Yaoundé, l’image du corps mutilé du curé, qui a défilé sur internet, a choqué plus d’un paroissien.

« Je suis bouleversé par la mort de ce prêtre. Je ne comprends pas pourquoi on s’attaque aux hommes de Dieu », souffle Leonard Essimi, membre de la communauté des enfants de Marie.

Le prêtre Alexandre Nougi Sob, la quarantaine bien sonnée, a été tué par un gang d’hommes armés non identifiés. Plusieurs gangs réclamant la sécession du Cameroun s’opposent à l’armée dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

La mort du prêtre a été confirmée par le révérend Asek Bernard, vicaire général du diocèse de Buéa (sud-ouest).

« Alexander Nougi Sob, un prêtre de notre église locale a été abattu à Muyuka », a écrit le vicaire Asek Bernard, dans un communiqué.

Les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest sont secouées depuis octobre 2016 par des revendications corporatistes qui ont pris la coloration politique.

L’église catholique joue un rôle important dans la résolution de la crise politique qui oppose les séparatistes anglophones au pouvoir central.

Selon l’ONG international crisis group, « l’église catholique est le seul acteur à même de promouvoir le dialogue entre les insurgés et le gouvernement ».