Cameroun : 89 membres de Boko Haram condamnés à mort

Au Cameroun, 89 membres du groupe Boko Haram ont été condamnés à mort par le tribunal militaire de Maroua dans l’Extrême-Nord de ce pays d’Afrique Centrale.

Au total 89 djihadistes du groupe terroriste nigérian Boko Haram ont été condamnés à mort par le tribunal militaire de Maroua dans l’Extrême-Nord de ce pays d’Afrique Centrale. C’est ce qu’a rapporté le bi-hebdomadaire privé paraissant à Yaoundé L’Oeil du Sahel.

Le journal qui cite une source judiciaire, indique que depuis l’adoption de la loi anti-terroriste, en fin 2014, 89 terroristes ont été condamnés à mort et un autre à perpétuité. En outre, trois suspects ont été libérés. L’Oeil du Sahel a en outre révélé que près d’un millier d’autres membres de la secte nigériane, attendent leur jugement dans les geôles de la prison centrale de Maroua, où l’on trouve 850 djihadistes sur les 1530 pensionnaires de ladite prison. Selon Koaci, en l’absence d’un programme de déradicalisation des terroristes, les autorités pénitentiaires camerounaises craignent que les autres prisonniers ne soient à leur tour endoctrinés.

Boko Haram poursuit sa série meurtrière en frappant au Cameroun, au Niger, au Nigeria et au Tchad. Le groupe terroriste a fait au moins 17 000 morts et contraint plus de 2 millions de personnes au déplacement, depuis 2009, lorsque Abubakar Shekau en a pris les commandes.